Comité d’experts du dépistage du cancer

Dans quels cas des examens de dépistage du cancer à grande échelle sont-ils judicieux ? Quand ces examens de dépistage ont-ils plus d’avantages que d’inconvénients ? Le dépistage du cancer soulève des questions dans l’opinion publique, mais aussi dans les milieux professionnels.

Le comité national d’experts a été mis en place dans le cadre de la Stratégie nationale contre le cancer pour étudier les questions liées au dépistage du cancer. Le comité élabore des recommandations indépendantes d’intérêts particuliers, équilibrées et s’appuyant sur des bases scientifiques.


Actualités

11 août 2021

Le comité d’experts du dépistage du cancer recommande de miser également sur les tests HPV pour rechercher une infection à papillomavirus humains dans le cadre du dépistage du cancer du col de l’utérus. Toutes les personnes concernées – à savoir les femmes, les personnes non-binaires et les hommes transgenres ayant un col de l’utérus – âgées de 30 à 70 ans devront pouvoir bénéficier tous les trois à cinq ans d’un frottis du col de l’utérus avec un test HPV. En cas de résultat positif, un examen cytologique déterminera s’il y a des anomalies cellulaires. Le coût du test HPV doit être pris en charge par l’assurance obligatoire des soins. Pour la tranche d’âge 21-29 ans, le comité recommande de maintenir, comme auparavant, l’examen cytologique pour le dépistage.

Pour en savoir plus