L’organisme responsable décide des thèmes examinés par le comité d’experts du dépistage du cancer. Il considère à cette fin les données scientifiques déjà existantes et l’impact de la maladie en termes de santé publique, sans oublier les enjeux économiques et politiques liés à la santé.

Début 2019, l’organisme responsable a sélectionné les thèmes suivants : le dépistage du cancer du col de l’utérus et le dépistage du cancer du poumon par scanner à faible dose (« low-dose CT » ou LDCT).


Actualités

11 août 2021

Le comité d’experts du dépistage du cancer recommande de miser également sur les tests HPV pour rechercher une infection à papillomavirus humains dans le cadre du dépistage du cancer du col de l’utérus. Toutes les personnes concernées – à savoir les femmes, les personnes non-binaires et les hommes transgenres ayant un col de l’utérus – âgées de 30 à 70 ans devront pouvoir bénéficier tous les trois à cinq ans d’un frottis du col de l’utérus avec un test HPV. En cas de résultat positif, un examen cytologique déterminera s’il y a des anomalies cellulaires. Le coût du test HPV doit être pris en charge par l’assurance obligatoire des soins. Pour la tranche d’âge 21-29 ans, le comité recommande de maintenir, comme auparavant, l’examen cytologique pour le dépistage.

Pour en savoir plus